+

Aménagement du territoire, Sociétés, Migrations & Développement durable

1. Intitulé de la formation doctorale : Aménagement du territoire, Sociétés, Migrations & Développement durable

D1. 2. Description sommaire :

Le territoire et la société interpellent perpétuellement les chercheurs en sciences de l’homme et de la nature. Dans le cadre de l’aménagement du territoire, la mise en œuvre de nouvelles politiques publiques des territoires, l’acuité des questions de développement durable, mettent à l’épreuve les acquis de recherche des sciences sociales et environnementales et leur offrent la matière d’interrogations renouvelées.

La formation doctorale, « Aménagement du territoire, Sociétés, Migrations & Développement durable», proposée, s’appuie sur un acquis intellectuel qui conçoit l’espace comme un produit historique et social et le perçoit comme un système complexe d’interaction de pouvoirs, de comportements et pratiques, d’aménagements et de représentations, et dont l’étude doit s’atteler aux multiples formes d’interaction dans le temps, entre logiques sociales, réalités spatiales et pouvoirs au sens large du terme. C’est une thématique de recherche qui repose sur l’étude des relations entretenues par les hommes et leurs espaces, et par conséquent le fonctionnement des systèmes territoriaux dans leurs différentes échelles (du local au global), et les processus et mécanismes de leur évolution dans le temps : aménagements et actions de développement, production et marchés, migrations et réseaux sociaux, pouvoirs, institutions et gouvernance…, et ce, dans la perspective de  d’identifier et comprendre les logiques qui sous-tendent le fonctionnement de ces territoires, et d’évaluer leur efficience sociale et  leur performance économique et environnementale.

Cette formation de spécialisation en matière de recherche est axée sur l’espace marocain. En fait,  notre pays traverse depuis des décennies une transition dans tous les sens du terme : transition démographique, économique, sociale, politique et territoriale, et se trouve ainsi à la croisée des chemins. La mondialisation et la globalisation des échanges lui imposent de mettre de l’ordre dans son territoire, en adoptant de nouvelles politiques de développement, d’aménagement et de gouvernance des territoires (communes urbaines et rurales, régions, bassins versants…), lui permettant de dépasser les contraintes structurelles liées à la géographie et à l’histoire d’une part, et de renforcer la compétitivité de ses villes et de ses régions d’autre part. A cela s’ajoute, la dynamique économique et sociospatiale en cours au Maroc, y oblige de répondre à des besoins spécifiques en matière de formation de chercheurs, de cadres et de compétences locales et régionales nécessaires, en raison de l’ampleur des défis à relever sur les plans économique, social, culturel et environnemental.

La formation doctorale est proposée par le laboratoire Géo-environnement et Développement des Zones Arides et Semi-Arides (GEDEZA), le laboratoire Etude sur les Migrations, Anthropologie, Espaces et Sociétés (LEMASE) et des équipes de recherche partenaires (GAL, ERED…), en collaboration avec des enseignants chercheurs appartenant à d’autres équipes et universités marocaines et étrangères (REDD, Univ. Chouaib Doukkali, LAGEA, URAC 54, Univ. Sidi Mohamed Ben Abdellah, Universités allemandes…). Elle est résolument interdisciplinaire et s’appuie sur une équipe d’enseignants chercheurs composée de géographes, de sociologues et anthropologues, d’économistes qui travaillent sur l’environnement, les sociétés et les migrations, l’organisation et l’aménagement des espaces urbains et ruraux, littoraux ou continentaux, frontaliers, les questions de développement,..etc.

La formation doctorale est ouverte aux étudiants issus de diverses disciplines, en l’occurrence, la géographie, la sociologie, l’anthropologie, l’économie, le génie rural, l’urbanisme, les sciences de l’environnement…. Elle offre donc une formation qui repose sur le principe de la formation à la recherche par la recherche. Le but est de produire un savoir scientifique sur les sociétés, les migrations et les  questions d’aménagement, de développement et de gestion des territoires. Elle a pour objectif également d’offrir aux doctorants les formations complémentaires nécessaires pour l’accomplissement de leurs travaux de thèses, avec la participation des différentes formations doctorales et structures de recherche appartenant au CEDOC de l’Université Ibn Zohr, de participer à assurer des cohérences et de favoriser des synergies entre les équipes de recherche qui interviennent dans le même domaine disciplinaire et d’aider à l’émergence d’un sentiment d’appartenance à une collectivité scientifique, de mettre les moyens disponibles à la disposition des doctorants et de préparer ces derniers à l’insertion professionnelle.

D1. 3. Objectifs :

La formation doctorale proposée est conçue pour :

- Positionner l’université Ibn Zohr sur le champ de la recherche théorique et appliquée dans le domaine de l’étude de la thématique de l’aménagement des territoires, du développement des sociétés et de la question des migrations, en assurant le renforcement du pôle de compétence en cours de formation autour de ce sujet.

- Développer une formation interdisciplinaire de haut niveau, basée sur la production du savoir en matière de mécanismes de genèse, de formes de croissance et de systèmes de fonctionnement des territoires et des sociétés aux différentes échelles. Une formation qui vise à offrir les outils méthodologiques et intellectuels pour la compréhension des mutations actuelles des espaces urbains et ruraux et des politiques qui les accompagnent. Une telle formation ne peut être envisagée que soutenue par un réseau de recherche dans lequel s’insère le doctorant. La qualité de la formation dépend essentiellement du type et du niveau de l’appui que peuvent lui apporter les laboratoires de recherche associés dans la formation dans le cadre des actions de partenariat et de coopération entreprises aux échelles locale, régionale, nationale et internationale.

.- Former des compétences, capables d’appréhender les problématiques territoriales et de transmettre les exigences de la recherche.

- Valoriser le potentiel d’encadrement et de recherche appliquée existant à l’Université Ibn Zohr.

- Répondre aux besoins des institutions supérieures de formation et de recherche, et des institutions et organismes qui interviennent dans le domaine de l’aménagement et du développement du territoire dans notre pays.

D1. 4. Retombées scientifiques :

Cette formation doctorale permettra le développement et la maîtrise des sujets de recherche des équipes impliquées dans les domaines de la recherche fondamentale et théorique et la recherche empirique et appliquée dans le domaine de l’aménagement, la gestion, le développement des territoires et la préservation de l’environnement.

Elle favorisera le renforcement des échanges scientifiques aux échelles, locale, nationale et internationale et le développement de la recherche appliquée visant à maitriser les savoirs et les  savoir–faire diversifiés : outils de recherche, méthodes de diagnostic, d’analyse et de planification territoriale ; connaissances juridiques appropriées ; techniques nécessaires à la prise de décision; formulation de nouvelles méthodes d’intervention…

Elle permettra de développer les outils d’étude, de recherche appliquée et de représentation cartographique, permettant d’accompagner les analyses prospectives et les stratégies de planification et les systèmes de prise de décision en matière d’aménagement et de développement des territoires.

D1. 5. Retombées pédagogiques :

La formation à la recherche par la recherche et la production scientifique produite constituent un support pédagogique qui permettra de consolider le savoir et le savoir faire pédagogique universitaire du corps professoral encadrant.

L’accompagnement des doctorants-chercheurs par des cours spécialisés en pédagogie universitaire leur permet d’acquérir et de maîtriser les méthodes et outils pédagogiques d’enseignement des sciences sociales et environnementales, d’affiner leurs compétences à ce niveau, et de les initier à la recherche pédagogique universitaire.

D1. 6. Retombées socio-économiques et culturelles pressenties :

La formation doctorale « Aménagement du territoire, Sociétés, Migrations & Développement durable» prépare au métier de la recherche et de l’enseignement en sciences sociales, migrations, aménagement, gestion et développement territorial au Maroc.

- Participation par la formation à la mise en place d’une gestion rationnelle des ressources naturelles, une meilleure occupation du sol et un aménagement de l’espace équitable.

- Répondre aux demandes croissantes des institutions publiques et des entreprises privées en matière de cadres, de recherche opérationnelle et de formation professionnelle.

- Promouvoir les laboratoires et les équipes intervenants au rang d’outils scientifiques opérationnels et performants aux niveaux, régional et national.

-  Dispenser les savoirs nécessaires relatifs à l’entreprenariat pour intégrer le monde professionnel et contribuer au dynamisme et au développement du pays (création d’entreprises – bureaux d’études…).

D2.1. Axes de recherche :

Axe 1- Géo-environnement et développement durable

Axe 2- Villes, espaces ruraux, sociétés et développement

Axe 3- Migrations et développement

D2.2: Thèmes de recherche :

Axe 1 :

  • ­Processus actuels et genèse des paysages naturels
  • ­Risques environnementaux et développement durable des territoires arides et semi arides
  • ­Dégradation des ressources naturelles et développement durable : l’eau, les sols, la forêt…
  • ­Changements climatiques et développement durable
  • ­Aménagement,  développement, gestion et préservation des espaces naturels: les réserves de biosphère, les parcs naturels, les SIBE ; réhabilitation des espaces dégradés, les écosystèmes sylvo-pastoraux, les zones fragiles…
  • ­Villes et environnement : villes et l’eau ; villes et risques naturels, aménagement et gestion urbaines et environnement

Axe2 :

  • ­Sociétés et économies urbaines et rurales.
  • ­Planification urbaine et fabrication de la ville.
  • ­Pouvoirs et gouvernance urbaine.
  • ­Politiques de développement et changement social en milieux urbains et ruraux (santé, scolarisation, emploi, qualité de vie, habitat social…).
  • ­Les politiques territoriales et dynamiques locales en villes, zones périurbaines et espaces ruraux.
  • ­Les aménagements spécifiques et leurs impacts sur le devenir des villes : le renouvellement urbain, la requalification des anciens quartiers, l’amélioration du    cadre de l’habité, le projet « villes sans bidonvilles », les villes nouvelles, les aménagements commerciaux, touristiques et industriels…
  • ­Les systèmes spatiaux : réseaux urbains, régions et régionalisation.
  • ­Transports urbains et circulation.
  • ­La périurbanisation.
  • ­Le développement rural et la gestion durable des espaces agricoles.
  • ­Les processus de changements locaux et régionaux et mondialisation
  • ­Les acteurs de développement local et mondialisation (acteurs publics, privés, ONG…)

Axe 3:

  • ­Immigration au Maroc
  • Histoire et géographie des migrations
  • ­Circulation migratoire
  • Politiques des migrations
  • Circulations migratoires : modes de circulation et de leurs modalités d’inscriptions dans l’espace, parcours des migrants, mobilités des compétences
  • ­Migrations et développement humain (Santé, habitat, …)
  • ­Migrations et changements démographiques, économiques sociaux, culturels et spatiaux
  • ­Migrations féminines
  • ­L’organisation des territoires et des formes de mobilité humaine
  • ­Questions de territorialités des migrants
  • ­Identités ethniques dans les espaces de globalisation
  • ­Migrations et espaces en crise

D2.3. Stages professionnels :

-Les doctorants seront amenés à effectuer un travail sur le terrain et des stages dans les établissements d’encadrement politique et technique et de développement (région, agences urbaines, préfectures et provinces, communes urbaines et rurales, agences de développement  (ADS, …)

-Stages de recherche dans les organismes, institutions et laboratoires de recherche (FS, IAV, complexe horticole d’Agadir, les établissements de l’université Ibn Zohr et des autres universités marocaines), dans le cadre de la collaboration existante avec ces institutions.

D2.4. Formations complémentaires spécifiques à la formation doctorale :

Les Formations complémentaires comportent les quatre volets suivants : les pré-requis, la méthodologie de recherche et des enquêtes de terrain, les séminaires et journées d’études, conférences, études de terrain…, en plus des cours d’initiation à la pédagogie universitaire.

Share Button
Clicky