+

Espaces anthropisés : risques environnementaux et fragilité socio-économique.

Identification de la formation :

Intitulé de la formation :

Espaces anthropisés : risques environnementaux et fragilité socio-économique.

Nature de la formation: Doctorat

Coordinateur: Pr. Brahim OUAHMAN

 

Description sommaire

 

Le contexte :

 

Le diagnostic environnemental sur l’espace marocain en général et sur le sud marocain en particulier fait état d’un bilan de dégradation dangereuse voire irréversible à tous les niveaux : désertification, inondations, sécheresses sévères, déforestation massive, érosion des sols, recul de la ligne de côte, pollution… etc. Par conséquent, plusieurs ressources naturelles, dont dépend un grand nombre de population notamment en milieux ruraux, sont sérieusement menacées (pénurie en eau, dégradation des sols et du couvert végétal, ..).

Par ailleurs, la croissance urbaine, qui s’opère le plus souvent de façon anarchique, cumule des différents types de risques générés par la fragilité économique, la dégradation de l’environnement, l’instabilité physique et la perception du risque lui-même. C’est ainsi que la surpopulation de ces villes est plus un facteur de vulnérabilité que le site lui-même générateur de risque.

 

Face à cet état, tous les acteurs sont impérativement appelés à formuler de vraies réponses à ces problèmes dans le cadre d’une stratégie intégrée et globale visant tout d’abord à atténuer non seulement les vulnérabilités des milieux naturels mais aussi les fragilités socio-économiques qui en découlent. Or, il existe bien une superposition des espaces à risque et des espaces de relégation économique et sociale : les plus pauvres sont les plus démunis.

 

La formation doctorale « Espaces Anthropisés : risques environnementaux et fragilité socio-économique» s’inscrit totalement dans cette philosophie et s’insère dans les interrogations actuelles suscitées par les politiques d’aménagement et les modes de gestion des ressources naturelles.

 

Tout en adoptant les méthodes de l’interdisciplinarité et la complémentarité dans les études et recherches de l’espace géographique, la formation se focalise sur une approche basée sur la spatialisation des phénomènes d’anthropisation structurés autour de la durabilité. Elle apporte une attention particulière aux questions de développement socio-spatial et aux problèmes environnementaux engendrés par les activités anthropiques et posés par les aménagements en s’appuyant sur la caractérisation de ces espaces anthropisés.

 

Objectifs de la formation

La formation doctorale «Espaces anthropisés» vise à réaliser plusieurs objectifs :

- Fournir un cadre, des connaissances et des savoir-faire aux jeunes chercheurs.

- Améliorer les conditions de réalisation de thèses de doctorat dans la discipline et contribuer à leur développement sur un plan qualitatif autant que quantitatif.

- Former des chercheurs et autres spécialistes aptes à s’intégrer aussi bien dans les secteurs publics que privés.

- Opérer pour l’ouverture et la coopération avec les milieux économiques, sociaux et les groupes de recherche au niveau local, régional voire international dans le but d’assurer les conditions optimales pour la réalisation des recherches scientifiques pluridisciplinaires en collaboration avec diverses institutions.

- Contribuer aux efforts déployés pour le développement régional global.

 

Retombées scientifiques

-Renforcement de la recherche scientifique théorique et appliquée ainsi que la formation dans le domaine de la géographie et de l’environnement.

-Promouvoir et développer les connaissances géographiques à travers la recherche.

-Contribuer au renforcement du rayonnement de l’Université via les travaux de recherche entrepris dans le domaine de développement et la recherche scientifique.

 

Retombées pédagogiques

- Transmettre aux étudiants des connaissances scientifiques et les initier aux méthodologies dans le domaine de la géographie, démographie, sociologie de développement et de l’environnement.

- Initier l’étudiant aux questions et problèmes liés au droit de l’environnement et à la gestion rationnelle des ressources naturelles.

 

 

Retombées socio-économiques et culturelles pressenties

- Développer le rendement des travaux de recherche universitaire et les adapter aux préoccupations environnementales, économiques et sociales.

- Elaborer une conception pour la gestion raisonnée des ressources sur la base des qualifications et des compétences.

- Asseoir les bases d’un développement durable au niveau local et régional à travers des partenariats de coopération.

 

 

Axes de recherche

Axe 1 : Espaces et risques environnementaux : genèse, impacts et enjeux socio-économiques.

Axe 2 : Dynamiques démo-géographiques: aspects, impacts et enjeux du développement humain

Axe 3 : Espaces ruraux et développement humain

Axe 4 : Espaces urbanisés : Fragilité sociale et environnementale.

Sujets de recherche prévus

 

-Etudes d’impact, de préservation et de sauvegarde, autrement dit la maîtrise de la consommation de l’espace et des ressources naturelles.

-Etude et évaluation des politiques territoriales dans le but de formuler des stratégies d’adaptation des populations éventuellement exposées aux risques potentiels.

-Remise en valeur des ressources naturelles et économiques régionales.

-Etudes d’évaluation des actions de développement et d’aménagement sectoriels.

-Etude des espaces productifs fragiles à capacité de charge limitée (littoraux, oasis…) et la mise en valeur des zones montagnardes;

-Dégradation et épuisement des ressources naturelles ;

-Etude et analyse de vulnérabilité des milieux.

-Variations géographiques des changements démographiques dans les espaces fragiles;

-Population, environnement et développement : effets, valeurs et stratégie de durabilité;

-Structures démographiques, compositions socioéconomiques: atouts et contraintes du développement des espaces fragiles;

-Transition démographique et aménagement du territoire;

-Politique de population et stratégie de développement humain dans les espaces fragiles;

-Politique régionale, défis de la dynamique démographique et question d’égalité socio-spatiale;

-Aménagement et développement durable en relation avec l’agriculture moderne ;

-Impacts de l’agriculture moderne sur l’environnement ;

-Crises des espaces ruraux traditionnels ;

-Dynamiques rurales et mutations territoriales ;

-Activités non agricoles en milieu rural ;

-Multifonctionnalité et multi-usages des espaces ruraux ;

 

 

Stages professionnels

Les stages seront effectués dans les organismes et établissement partenaires impliqués dans cette formation.

 

Formations complémentaires spécifiques à la formation doctorale

-Epistémologie et méthodes des sciences de l’espace et de l’environnement.

-Techniques expérimentales et mesures sur le terrain (enquêtes, sondages, relevés, échantillonnage…etc).

-Analyse et traitement des données.

-Analyse des images satellites.

-Cartographie et SIG.

-Techniques et protocole de rédaction de thèse.

 

Autres activités :

-Initier les doctorants aux travaux pédagogiques (TD et/ou TP) et éventuellement l’encadrement des étudiants de filière de licence sur le terrain.

 

Programmation annuelle des activités :

-Séminaire et conférences;

-Sessions de formation dans les domaines de l’interdisciplinarité et développement des conceptions;

-Sorties de terrains ;

 

Conditions d’accès :

Diplômes requis :

L’inscription au doctorat «Espaces Anthropisés» est conditionnée par l’obtention d’un diplôme de Master ou DESA ou tout autre diplôme reconnu équivalent dans les disciplines suivantes :

- Master ou D.E.S.A. en Géographie ;

- Master ou D.E.S.A en Démographie ;

- Master ou D.E.S.A en Sciences de l’Environnement ;

- Master ou D.E.S.A. en Sociologie ;

- Master ou D.E.S.A. en Economie spatiale ;

 

Pré-requis scientifiques et pédagogiques :

-          Bonne maîtrise des langues (arabe, français anglais),

-          Maîtrise des techniques d’expression graphiques et cartographiques,

-          Bonne connaissance des projets en matière de risques environnementaux, développement économique et social,

-          Bon usage des outils et méthodes de travail de terrain (Mesures, relevés, échantillonnage, enquêtes… etc.),

-          Réalisation des rapports (fin d’étude, stages, sortie sur le terrain … etc.)

 

Procédures de sélection :

Le recrutement des candidats se fait sur :

Etude du dossier :

- Relevé  des notes des deux années de Master ou D.E .S.A.

- Mémoire du Master ou D.E.S.A.

- Travaux de recherche et toute activité scientifique et/ou éventuellement  expérience professionnelle.

 

Entretien :

Le candidat est appelé à présenter un projet de recherche qui fera l’objet d’un entretien devant une commission scientifique. C’est au cours de ce dernier que le sujet de thèse est fixé selon sa pertinence et son intérêt scientifique, mais aussi suivant  la compétence du candidat et son aptitude à mener à bien ses recherches. Les thèmes des projets de thèses doivent être inscrits dans les orientations adoptées par la structure de recherche et fixées conjointement avec les différents partenaires impliqués.

Share Button
Clicky